Koléa-Bône.net : Forum consacré à Koléa  : 


                

|
Auteur Sujet:   Petites pensées sous mon parasol
Bernard
 User
  

posté le 27-Dec-2018 20:10             envoyer un email a Bernard               

à mes contemporains

Salut à tous , ....ici nous sommes toujours en vie.

De mes rudiments de solfège enseigné à Kolea sous l'autorité de monsieur Charles il me reste le souvenir de la pose, symbole d'un long silence (quatre temps je crois), silence alors qui ne signifie pas hostilité ou disparition de tout signe de vie mais qui est constitutif, articulation, de la composition musicale ...donc du vivant.

Après chaque choc violent et douloureux que nous inflige la vie il est vital de pouvoir se transporter dans le "jour d'après" si l'on souhaite pouvoir toujours regarder la vie en face, sans trembler, sans baisser les yeux.

Présentement nous sommes comme des obus qui après être montés très haut, ...quelle vue dans le ciel, approchons à vitesse grand V de notre destination finale.

Au lieu de trembler nous pouvons nous offrir le formidable luxe de rester nous même, d'accepter de vivre souriants et détendus cette fin de trajectoire, sans renverser l'échiquier sur la table.
Et d'ailleurs n'est-ce pas là aussi le plus beau cadeau que nous puissions offrir à nos enfants?

Je sais que vous et moi risquons d'être bien d'accord là-dessus.

Alors je dirai Inch Allah (pour le coté fataliste) vive la vie et ses folies et vive Kolea.

Bernard un enfant de Kolea



Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
Bernard
 User
  346 message(s)

posté le 28-Dec-2018 11:32     envoyer un email a Bernard                     
Evidemment vous avez tous corrigé l'orthographe du mot pause .....rien ne sert de courir
Peiffer Jeanine
 
  

posté le 29-Dec-2018 19:22     envoyer un email a Peiffer Jeanine                     
Tout est dit !! Bravo Bernard, nos chers disparus souhaitent
vivement que nous ne soyons pas tristes......
Bonne fin d'année à tous
Bernard
 User
  346 message(s)

posté le 26-Jun-2019 11:19     envoyer un email a Bernard                     
Sous mon parasol je sens le souffle doux du sirocco , il a étiré ses ailes jusqu'au fond du golfe de Gascogne , aucune mer n'est infranchissable.
Sur la plage autour de moi les voix se sont tues, l'heure est avancée.
D'ailleurs cela fait longtemps que je ne les entends plus .
La plage est vide reste seul le murmure de de la mer , le petit ressac qui invite au sommeil.

amicalement à tous
.
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net