Koléa-Bône.net : Forum consacré à Koléa  : 


                

|
Auteur Sujet:   Re: Nos grands-pères et le guerre de 14/18
TERRAS RIGAL
 
  

posté le 04-Oct-2019 18:52             envoyer un email a TERRAS RIGAL               

,Mon grand-père, Louis Viguier, forgeron à Koléa a aussi fait la guerre
des Dardanelles et nous parlait souvent de Salonique. Il avait
embarqué à Alger mais je n'en sais pas plus



Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
TERRAS RIGAL
 
  

posté le 04-Oct-2019 18:52     envoyer un email a TERRAS RIGAL                     
,Mon grand-père, Louis Viguier, forgeron à Koléa a aussi fait la guerre
des Dardanelles et nous parlait souvent de Salonique. Il avait
embarqué à Alger mais je n'en sais pas plus
Claude
 
  

posté le 05-Oct-2019 23:45     envoyer un email a Claude                     
Bonjour,

Concernant mon grand-père Alexandre Pérès, je sais qu'il avait embarqué à Marseille pour les Dardannelles et qu'ils avaient à bord des navires le fourrage pour les vaches et les vaches elles-mêmes qui suivaient l'armée nécessairement.

Il avait rapporté de là-bas deux couteaux navajas dans leurs fourreaux mais je n'ai aucune information sur les combats qu'il avait pu livrer là-bas.

Je cherche encore dans les papiers qu'il nous a laissés.

Quant à mon autre grand-père Laurent Morales qui était à Ipres, en Belgique, sa section s'était arrêtée dans une clairière pour déjeuner et un Prussien à cheval était apparu portant un coup de sabre fatal à la gorge de l'Adjudant de la section.

C'est toujours intéressant de lire ces détails ( sans importance pour nous) aujourd'hui mais cela permet d'imagine leur vie d'alors.
richard31
 
  

posté le 14-Oct-2019 22:06     envoyer un email a richard31                     
Mon grand-oncle « tonton Joseph »a vécu quelques temps
chez nous à Koléa. Nombre de voisins s’en souviennent,
n’est-ce pas Marco?
Il avait connu les affres de la Grande Guerre où sa santé avait
été largement altérée lors de son séjour à Salonique.
Entre autres réjouissances, il nous racontait avoir dormi
à même le sol, par tous les temps et il nous expliquait
que de dormir dans la boue lui avait occasionné de pénibles
douleurs thoraciques.
Avant la guerre, il vivait à Bône où il était métallurgiste ou
quelque chose comme ça.
J’ai en ma possession un double d’une lettre écrite par lui et
adressée à la mairie de sa ville par laquelle il demande de
l’aide parce que son handicap ne lui permet plus d’exercer son
métier. Peine perdue.
Il a donc vécu par la suite de petits boulots pour subvenir aux
besoins de sa famille.
Peut-être mal conseillé, sans aucune aide, sa vie n’a pas dû
être toujours très gaie.

Plus tard, la « retraite des vieux » lui permettait peu de choses
en vérité si ce n’est de pouvoir acheter des vis des clous et
des boulons pour bricoler, son passe-temps favori.


Très adroit de ses mains, il faisait l’admiration de tous.
Quant à sa guerre des Dardanelles qu’il racontait bien
volontiers aux petits polissons que nous étions, elle se termina
par un retrait stratégique à savoir par une fuite éperdue après
avoir enterré son fusil.
Enterrer son arme était un ordre de la hiérarchie pour qu’elle
ne passe pas aux mains de l’ennemi.
Les petits polissons ne cessaient de lui faire
répéter qu’il avait enterré son fusil pendant la guerre ce qui ne
manquait pas de déclencher chez eux des fous rire
incontrôlables.
Je le regrette au plus haut point, bien sûr, aujourd’hui
« tonton Joseph » était né à Bône et il est mort à Bône d’un
cancer de la prostateà un âge respectable.

A noter qu’il n’a jamais pris au sérieux la « guerre d’Algerie ».
Il s’est promené, quotidiennement, avec son chapeau, sa
canne et sa moustache flamboyante (type 14/18) dans tous
les quartiers de Koléa sans distinction puisqu’il était persuadé
que jamais on ne lui ferait de mal.
Force est de constater qu’il ne lui est jamais rien arrivé de
fâcheux et il avait même dans ces quartiers, ses habitudes et
ses amis notamment chez les commerçants.
Il a fait partie de ces heureux PN qui sont morts sur leur terre
natale après une vie bien remplie.

C était « tonton Joseph »
LONGO pour l’état civil.
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net