Koléa-Bône.net : Forum consacré à Koléa  : 


                

|
Auteur Sujet:   le dépliant de l'office du tourisme
Bertrand
 
  

posté le 25-Sep-2002 09:01             envoyer un email a Bertrand               

J'ai eu un petit pincement au coeur en lisant le message d'espoir sur la dernière page. Comment peut-on laisser disparaitre le patrimoine?
Et puis j'en ai eu un autre en lisant "l'histoire coloniale"
Avec 2 personnages, je pourrai aussi dire que tous les Algériens étaient riches.
Ben Tobbal n'est pas un fils de paysans pauvres: son père avait une boulangerie à Mila et la famille possédait, outre des terres en quantité non négligeable, une maison confortable.
Boussouf, de Mila lui aussi, appartenait à une branche moyenne de la plus grande famille de propriétaires terriens de la région.
ET ces deux là, en plus, étaient puissants. Ils font partie des chefs historiques du FLN.
Je ne pense pas que la misère ait disparu des rues de Koléa avec l'indépendance. Les riches non plus.



Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
Jacques Peyraud
 
  

posté le 25-Sep-2002 21:10     envoyer un email a Jacques Peyraud                     
Bertrand ouvre là un débat qui probablement ne restera pas sans réponses !

Et je dirai tant mieux : un Forum est finalement un lieu de débats où des opinions divergentes peuvent se confronter de façon constructive à condition biensûr qu'elles soient étayées par des données incontestables et qu'elles restent courtoises .

J'apporte ma petite contribution à la discussion en vous proposant de consulter quelques chiffres ici et de les comparer à d'autres là ,tous de 1896-98 et du même auteur,colon à Koléa :à vos calculettes !
Mourad
 
  

posté le 26-Sep-2002 18:24     envoyer un email a Mourad                     
La misere n'a pas quitte les rues de kolea, ni celles d'Alger, ni paris (approchez vous des eglises et les organisations de charite, vous serez surpris par les statistiques), la pauvrete n'a pas quitte les rues de Londres et Manchester, ni meme New York d'ailleurs.
La pauvrete n'est pas forcement celle qu'on voit dans dans les rues. Elle n'est pas specifique a une ville, continent ou une epoque donnee. Et c'est pas pour demain qu'elle disparaisse. Mais ce qui est sure , c'est que le niveau socio-professionnel des Algeriens s'est nettement progresse apres 62. Je ne connais pas ben tobal, et si le FLN s'est constitue, cela grace aux riches aussi (heureusement) et c'etait d'une legitime necesite a l'epoque. Si des derives et des depassements ont eu lieu ( et efectivement ont eu lieu malheureusement)cela a ete de part et d'autres des 2(?)partis. Les inegalites et injustices de repartitions des terres ont existe, apres, sous, et avant toutes les occupations tout au long de l'histoire. Et contrairement a ce qui est repandu, la pauvrete n'a pas epargne les Francais de l'epoque aussi.
Cordialement...
Bertrand
 
  

posté le 30-Sep-2002 23:46     envoyer un email a Bertrand                     
Bien sur Mourad que la misère existe partout et que partout, elle a de beaux jours devant elle.
Mais je parlais plus spécialement du commentaire sous les cartes postales du dépliant.
J'ai sur mon site une carte postale de la rue de Boufarik où est née mon épouse.
http://www.profburp.com/~bertrand/photo/raymond/imagepages/image11.htm
Elle porte la même légende que celle qui est sur le dépliant de l'office du tourisme de Koléa: "Une rue du quartier arabe". Il s'agit de la rue Kléber et l'éditeur n'a mis cette légende que pour mieux vendre sa carte postale, ça fait plus couleur locale.
Lire sous les cartes postales de la mairie et du kiosque à musique que c'était réservé aux colons, encore une preuve de l'ignorance ou de la mauvaise foi du rédacteur de la brochure.
Abdelkader Chebout s'est reconnu sur cette photo prise devant le kiosque à musique de Boufarik en 1930.
http://www.profburp.com/~bertrand/photo/classe/fete_30.htm
Pour la mairie, il suffit de voir la photo du conseil municipal pour trouver l'erreur.
http://www.profburp.com/~bertrand/habitant/habit/conseil.jpg
Et si le désir d'indépendance de l'Algérie et la fondation du FLN étaient parfaitement légitimes, je n'en dirais pas autant des méthodes employées et qui le sont toujours à l'heure actuelle.
Ben Tobbal aurait-il été effacé de l'histoire Algérienne, lui l'un des 11 chefs historiques du FLN?
On peut lire dans http://www.quid.fr
Après le transfert de la direction d'Alger à l'extérieur en 1957, Abane fut abandonné par Krim, et assassiné par ordre du colonel Boussouf. Le pouvoir exécutif revint aux colonels de wilayas, Krim, Boussouf et Ben Tobbal, associés et rivaux. Sur les 11 chefs historiques, 3 sont morts au combat ou en captivité (Didouche 1955, Ben Boulaïd 1956, Ben M'Hidi 1957) ; 3 ont été assassinés par des compatriotes (Khider 1967, Krim 1970, Boudiaf 1992) ; 5 ont été emprisonnés ou exilés après l'indépendance. 3 étaient en vie en août 1999 (Bitat, Ben Bella et Aït-Ahmed).
mourad
 
  

posté le 01-Oct-2002 16:46     envoyer un email a mourad                     
Oui, les derives ont existes meme aux hauts niveaux, par les assoiffes de pouvoir, en passant maitres dans l'art de la discorde et la trahison..."Col Lotfi" a bien dit: je n'ai pas peur des francais car ils vont partir, mais j'ai bien peur des hommes qui vont gouverner le pays apres....Sans polemiques; je voudrai ajouter que si le niveau socio-professionnel des Algeriens a nettement progresse apres 62, c'est beaucoup grace a l'heritahge "francais". On ne denit pas les valeureux bienfaits que ce soit sur le plan educatif, culturel ou autres. Bien que des deux rives les differences sont faites pour une comprehensible complementarite. Je n'ai commence a exister que bien apres le "depart", je ne peux etre temoin que des restes de la presence francaise. Sans donner gage aux "ultras" de tous bords, notre ville sombre dans le decline civilisationnel.
L'odeur du jasmin a disparu pour laisser place a l'avancee de celle des canons. C'est une autre histoire qui s'ecrit dans l'obscurite. Que connait-on de l'histoire qui a bien debute bien avant l'invasion des francais. Temoignant encore les ruines referant a l'epopee Romaine (grottes a Lalla Ruba)ou bien le valeureux patrimoine des Maures. Sans oublier le long passage?otthomane.Donc decrire le long cheminement historique revient a reinventer le present. Present tout a l'oppose des aspirations des hommes et des femmes, dont le destin s'echappe, et s'ecoule dans des flasques de sang.
Non, et non, les tourments d'hier et d'aujourdh'ui ne seront pas ceux de demain.
Bertrand
 
  

posté le 02-Oct-2002 20:43     envoyer un email a Bertrand                     
Je ne souhaite moi aussi que la fin des tourments et qu'un grand et vrai progrès social se développe en Algérie.
Et que revienne l'odeur du jasmin dans les rues de Koléa.
Mouard
 
  

posté le 03-Oct-2002 17:41     envoyer un email a Mouard                     
Salut Bertrand!
Merci; l'odeur du jasmin reviendra (enfin je le souhaite). Nous visiterons Kolea et on prendra bien un the a la menthe chez "Soumati" El-moustache (cafeteria bien repute pour ca) a moins que vous ne prefereriez du "Mascara".....
Bertrand
 
  

posté le 07-Oct-2002 06:03     envoyer un email a Bertrand                     
Un thé à la menthe avec des pignons, Mourad.
Pour savourer le temps, la lumière et l'odeur du jasmin.
auteur
 
  

posté le 11-Oct-2002 18:46     envoyer un email a auteur                     
pourkoi tant de nostalgerie kolea est kolea cessez de l'etre salut

toufik
 
  

posté le 02-Feb-2003 21:59     envoyer un email a toufik                     
Cher Monsieur;
Il ne faut jamais pleurer si l'en paire ce que nous appartient pas.
L'ALGERIE comme je m'en doute pas que vous le connaissiez a été dans l'esprit des grands hommes en particulier le père de la nouvelle Algérie " l'émir ABDELKADER " , cela bien avant la colonisation Française , et voir ce qui en suit après cette période , nous fait bien montrer la réalité du colonialisme et les résultats , que l'on paye jusqu'a nos jours.
En faisant une pose sur l'histoire de la 2eme guerre mondiale , ou les ALGERIENS ont étaient durement trahis par de fausse promesses a l'indépendance , une fois que la France sera libérée de l'invasion des NAZIS, dont des Algériens ont été mis dans les premiers rond du front. pour retrouver les armes de ceux pour qui on a apporter victoire se pointer face aux familles (enfants , femmes, ...) " 45000 mort a SETIF GUELMA et KHERATA".
La révolution a nos pensées était et sera toujours une nécessité pour donner lumière au peuple ,..j'ouvre une parenthèse pour dire aussi que les belles photos de KOLEA et de ANNABA - ex BONE - montrent bien la réalité : rien que des français sur photos d'écoliers , ce qui signifie , que le colonialisme prend tout ,même le sens de réfléchire et de penser librement .Malgré tout cela , il y'a eu des élites qui ont montré que l'ALGERIEN n'est pas comme ce que les colons disaient, mais il suffit de lire ce que notre pays réalise ainsi que les milliers des têtes algériennes dans le monde entier , et en France en particulier.
Tous ce qui est arriver comme conflit n’a pas empêcher d’arriver au but de la révolution ,c’est de vivre indépendant ce qui est le droit de tout humain ; même s’il est un pauvre a KOLEA
Fin de citation
el koleî el hor
 
  

posté le 03-Feb-2003 13:24     envoyer un email a el koleî el hor                     
bonjour,
cessez de calomnier koléa a été ce qu'elle a été et bravo mille bravo pour le redacteur de la plaquette de l'office du tourisme,tu es un as et tu merite plus nous t'aimons tous d'avoir écrit la verite sur kolea notre ville chere à nous mais pas chair à canon en 39/45 avec ses enfants indigenes comme on l'aimait bien le dire.

la verité est kolea venez à kolea si vous l'aimez vraiment ou rentrer dans votre pays pour les immigrés.

salut tout le monde
Jacques Peyraud
 
  

posté le 04-Feb-2003 01:11     envoyer un email a Jacques Peyraud                     
Bonsoir Toufik,

Pourquoi vouloir sans cesse ressasser le passé colonial pour expliquer tous les maux de l'Algérie d'aujourd'hui,plus de 40 ans aprés ?
Je pourrais vous dire :
-que si l'aspiration de l'Algérie à son indépendance était tout à fait légitime,elle ne justifiait pas les exactions faites en son nom (pas plus que celles exercées en retour par les Français),
-que le pays laissé en 1962 ,si on est objectif,n'avait rien à voir avec celui trouvé en 1830,que malgré des injustices flagrantes,le niveau de vie et de santé des Indigènes a progressé substanciellement,
-que de 3000 enfants indigènes scolarisés en 1870 ,il y en avait plus de 900.000 en 1962(soit 1 sur 2 et il est évident que ce n'était pas encore assez),
-que le pays s'est doté de ports,de villes modernes,d'infrastructures routières,ferroviaires,d'exploitations minières,d'une agriculture performante et exportatrice ,toutes choses dont l'Algérie nouvelle a bénéficié
-que vous pourriez tenter de comprendre qu'aprés 3,4,5 générations, les Européens ,beaucoup des petites gens qui ne se sont pas enrichis pour la plupart ,mais qui aimaient cette terre qu'ils avaient eu tant de mal à mettre en valeur, se soient crus de bonne foi dans leur pays à eux ,auraient tout fait pour y rester,et ont eu le coeur déchiré à jamais quand ils ont dû partir.

Mais vous voyez Toufik,ce que je préfère vous dire c'est ceci:
puisque vous faites allusion à la 2ème guerre mondiale ,qui s'est terminée comme vous le savez en 1945,et bien en 1963 était signé le traité de l'Elysée entre la France et l'Allemagne,qui marquait la réconciliation des 2 pays et des 2 peuples,à peine 18 ans aprés la fin de la guerre,et en dépit de toutes les atrocitées commises pendant cette période(et sans commune mesure avec ce qui s'est passé pendant la guerre d'Algérie).
L'Algérie est indépendante depuis 41 ans,expliquer ses maux actuels par le colonialisme d'alors,n'est-ce-pas une solution de facilité,une façon de refuser de voir les responsabilités actuelles et donc d'y porter remède ?
Ne croyez-vous pas qu'il est temps,des 2 côtés,de tourner la page,dans le respect de la mémoire des morts de part et d'autre, et de voir enfin ce qu'il est possible de faire ensemble pour l'avenir,dans l'attachement profond que nous avons en commun pour la même terre ?

Amicalement.JP
DELTEIL Monique
 
  

posté le 04-Feb-2003 18:40     envoyer un email a DELTEIL Monique                     
Bravo Jacques, vous exprimez par ces mots le sentiment de beaucoup de monde, et je dirais même de la majorité des gens lucides.
La paix, il faut la vouloir d'abord avec le coeur, si seulement tous les peuples pouvaient le comprendre.....
toufik
 
  

posté le 06-Feb-2003 23:01     envoyer un email a toufik                     
Salut Jacques
Après tout merci bien pour l’intérêt que vous donnez a votre ville natale et la mienne aussi.
En premier lieu je vous informe et je vous assure qu’on a jamais arrêter notre lutte pour vivre en paix en Algérie, tout ce qui est arrivé chez nous na pas effacer le regard d’espoir de tout les jeunes d’Algérie indépendante ; cela est une preuve qu’on est pas resté croiser les bras, et non pas chercher une solution facile ou comme vous dite. Je vais pas vous en vouloir car vous voyez la vérité des chose a travers des rapports de presse ou des reportages de télévision, mais pour passer 10 ans combattre un ennemi invisible ça il faut le vivre.
De toute façon j’ai bien noté votre statistique sur les enfants scolariser, mais je vous donne une autre statistique c’est que 3% des Algériens scolariser terminent leurs études moyennes « brevet » alors que 97% étaient obligés de quitter l’école. Pour aller travaillaient.
Je vais pas nié qu’on a hérité des infrastructures et une économie exportatrice, mais les mains qui oeuvrait ça, étaient incapable d’acheter un kilogramme d’orange ou de pomme « je vais pas parler de la viande et le fromage…..etc. » alors que plus de 50% d’Algériens ne bénéficiait pas d’électricité. Je suis obligé de dire que tout ce que les Français en fait était juste pour eux seulement, ils n’ont jamais pensé qu’un jours il vont quitter l’Algérie.
Nous ne gardons pas la haine dans nos cœurs envers vous mais nous voudrions bien qu’un jour, les Français reconnaissent le mal qu’il ont fait a ce peuple.
Enfin je pense que c’est pas le moment de jeter les responsabilités, et je vous assure Monsieur Jacques que notre dialogue dans ce forum et un pas positif pour l’intérêt des deux génération, deux cultures, deux époque mais une seule ville.
tlemsani
 
  

posté le 21-Feb-2003 00:42     envoyer un email a tlemsani                     
chers monsiers on vivre avec l,espoire de passer et en pencons toujour positive kolea etpour nous tous pour le passer ,le present ,et bien sur le future. on garde toujour l,espoire de la voire comme avant. mes avec egalite . merci tous
kherrous
 
  

posté le 05-Mar-2007 15:49     envoyer un email a kherrous                     
chers amis, c'est avec  un réel plaisir que j'ai visite le site, je trouve interssant de se souvenir de koléa de ses payasages, de ses enfants d'enfance et de tout ce qui est égréable. L'occasdionb m'est offerte pour tenir à in,former nos amis du lancement de notre site www.darelgharnatia.dz, c'est une association à caractère culturel. nous aimerions quie nos amis nous adresses leurs suggestions et d'envisager pour quoi pas des échanges. A bientôt. Le président de l'association.
koleen
 
  

posté le 27-Jun-2010 14:53     envoyer un email a koleen      JPG picture                
el gharnatia au temps de feu BELLOUTI oui mais plus maintenant elle va a la derive dans tous les domaines musique, structure, renommé,popularité,

 
rachid
 
  

posté le 17-Jun-2011 01:46     envoyer un email a rachid                     
mon cher nomé koleen je te dis que la gharnatia on n'ont a plus besoin au juste c'est un danger.. tu sais bien qu'on a perdu landalous a cause du frere de la gharnatia qui s'appel al andaloussi.
alors soyez vigilant
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net